La chronique boursière

17/05/2021

Craintes inflationnistes…

Transitoires ou non, les tensions inflationnistes aux Etats-Unis ont fragilisé la tendance haussière des marchés actions en début de semaine avant un léger retour au calme lors des deux dernières séances. Si les chiffres publiés font état d’une hausse des prix à la consommation de 3% hors alimentation et énergie sensiblement supérieure aux attentes au mois d’avril, c’est bien leur interprétation et la durée du phénomène qui posent question. Soit l’inflation est provisoire et liée au fort rebond de l’activité consécutif au soutien budgétaire des ménages et à la levée des restrictions de circulation, soit elle s’inscrit plus durablement auquel cas la Réserve fédérale devra probablement se montrer moins accommodante pour éviter le risque de surchauffe même si elle s’en défend aujourd’hui. Il est encore un peu tôt pour se prononcer mais nul doute que cet avertissement justifie notre positionnement plus prudent à court terme. Dans ce contexte plus agité, le S&P 500 affiche un repli hebdomadaire de 1,39%, le Dow-Jones de 1,36% et le Nasdaq de 2,34%. Les indices européens résistent mieux puisque le CAC 40 clôture à l’équilibre et que le Stoxx 600 n’abandonne que 0,54%. Sans surprise, ce sont les grandes valeurs de croissance et notamment les technologiques américaines qui ont été le plus pénalisées alors que le rendement du 10 ans américain s’établit désormais à 1,63% en hausse de 5 points de base après avoir touché brièvement 1,70%.

Cette semaine, nous surveillerons avec attention les minutes de la Fed mercredi même si aucune indication sur le programme de rachats d’actifs n’est attendue après le fort rebond de l’inflation. Nous prendrons également connaissance aux Etats-Unis des données sur les permis de construire et des mises en chantier, de l’indice NAHB du prix des logements ainsi que des indices PMI manufacturier et des services américains et en zone euro. Enfin, sur le front des valeurs, seront dévoilés entre autres les résultats trimestriels de Walmart, Home Depot, Baidu et Cisco Systems…

Michel Douin
Toutes les chroniques